mercredi, juin 30, 2010

PDPL, round3: Le troupeau sacré

Extraits du carnet de route du Professeur Lagoutte.

18 avril 1897

Après plusieurs jours passés au contact de « l'homme », je peux affirmer sans peine qu'il ne montre aucun signe d'agressivité à notre égard. Il montre également un grand intérêt pour la façon dont nous vivons et accepte volontiers les rations de nourriture que nous lui donnons quotidiennement.En l'observant, Gredinot a remarqué qu'il prenait grand soin de son apparence, en particuliers de tous les éléments qui nous ont laissé penser qu'il était un animal. Mieux, il est parvenu à comprendre quelques bribes de son langage archaïque, mélange de plusieurs langues anciennes et de cris rauques. C'est ainsi que nous avons appris qu'il s'appelle Xari.

Cette rencontre synonyme de grande déception, me semble finalement être une très bonne chose pour la suite de mes recherches: L'homme crocodile a accepté de nous guider dans les environs proches de notre campement.






21 avril 1897

Avec un tel guide, notre progression a été rapide ces derniers jours. La jungle environnante se révèle finalement accueillante, à partir du moment où on sait où poser les pieds.Pourtant, si les découvertes botaniques sont nombreuses, les traces des hommes crocodiles restent introuvables. Et il semble de plus en plus difficile de maintenir notre guide en captivité.


22 avril 1897

Ce n'était plus supportable!

J'ai décidé ce matin de libérer Xari, et ce malgré les réticences de Laplace qui préfèrerait limiter ses mouvements au strict minimum. Son passé militaire me semble avoir altéré son point de vue d'homme. Grâce à l'aide du primitif, je pense avoir gagné plusieurs semaines sur la durée de mon périple. J'ai en outre réussi à dresser une sommaire cartographie des lieux


25 avril 1897

Xari a disparu, profitant de la nuit et de sa nouvelle liberté pour nous fausser compagnie. Laplace avait peut être raison finalement. Le bon coté de la situation est que nous allons pouvoir explorer les sud ouest de la zone. Un périmètre que Xari ne voulait en aucun cas nous faire découvrir, évoquant avec force gesticulations un « troupeau sacré des anciens » qu'il ne fallait déranger sous aucun prétexte. A partir d'aujourd'hui, nous continuerons seuls.









27 avril 1897

Encore deux ou trois jours et j'aurai une cartographie complète de cette région jusqu'aux limites de la nouvelle République, et surtout sur les parties les plus favorables à la navigation sur le Boulevard...

Le premier animal est apparu en fin d'après midi, un spécimen jeune, visiblement herbivore. Rapidement il a été suivi par un autre animal cornu. Ces animaux sont très calmes, et surtout, ne craignent pas l'homme. Ce détail me semble notable et demandera un approfondissement.












Les arbustes du secteur ont l'air de beaucoup plaire à nos nouveaux compagnons.














Ensuite, ils ont été plus nombreux, d'abord des mangeurs d'herbe, puis des carnivores particulièrement chahuteurs, pour arriver à un total de plusieurs dizaines de sauriens.
























Les deux catégories de sauriens vivent en harmonie complète et sans aucune agressivité, ce qui pose la question de la nourriture des carnivores.
Malgré tout, cette rencontre est un des moments les plus émouvants que j'ai vécu dans ma courte existence. Les rumeurs les plus folles courent à la surface à propos de ces animaux légendaires, et ils son là devant moi...
Côtoyer des animaux disparus depuis des millions d'années de la surface du globe est une expérience unique qui justifie à elle seule mon voyage en ces terres inconnues.







Après plusieurs heures en notre compagnie, et visiblement rassasiés par les graminées locales, tous les dinosaures sont partis aussi calmement qu'ils étaient arrivés. Hier soir, nous avons longuement évoqué cette magnifique journée.








28 avril 1897

Au petit matin, j'ai compris, sans doute trop tard que nous avions trouvé le troupeau sacré évoqué par mon ami Xari.











Et comme me l'avait fait remarqué Laplace la veille, chaque troupeau a son berger...











Figurines: Copplestone, Crocodile games, maxitoys pour les bébé Dino (3 euros les 30...)

Décors "maison"


Le Drachenland
Le défi



3 commentaires:

jp a dit…

Excellent !

The Raskal a dit…

Finalement chez les dinos c'est le monde des bisounours(osaures)

Tazdechartres a dit…

Attends de voir la suite hihihihi....