jeudi, février 20, 2014

Pulp Alley: quelques idées de véhicules utilisables


Le choix de la période qui précède la seconde guerre mondiale est particulièrement porteuse du point de vue des évènements mais pas seulement. En effet, on trouve également une multitude de véhicules plus ou moins à l'échelle (les fameux "diecast")mais qui ont tous une caractéristiques principales, ils sont montés, peints et souvent prêts à être utilisés pour peu qu'on ne soit pas trop pointilleux sur les questions de proportions(si c'est le cas, Pulp Alley n'est sans doute pas le système le mieux adapté, dans tous les cas)
Plusieurs sources sont donc disponibles:
Pour les voitures, il existent de nombreuses marques, j'en ai privilégiée une, Matchbox, dont la gamme "model of Yesteryear" est particulièrement fournie et simple à se procurer et vraiment peu couteuses (une recherche sur un célèbre site d'enchères, en élargissant à l'union européenne vous ouvrira un océan de possibilités). Le seul problème, dans mon cas personnel, c'est que je n'ai pas eu le coeur de reprendre la peinture une fois que j'ai une retiré toutes les protections disposées minutieusement  par le vendeur dans chaque boite individuelle, sans doute par respect pour ceux qui collectionnent vraiment ce type d'objets.
Un autre détail, qui ne m'a pas sauté aux yeux, c'est que, visiblement, la marque utilisait ces jouets comme supports publicitaires, et que certaines marques sont tout simplement anachroniques. L'échelle se situe entre le 1/43 et le 1/50 d'après les sources trouvées sur le thème, mais elle colle plutôt bien aux figurines bien qu'un peu grandes.


 Une autre source pourrait être une autre marque anglaise disparue, Lledo(gamme model of days gone), qui propose des modèles assez proches, mais dont l'échelle est complètement différente (plus proche du 1/64) et qui empêche de les mixer avec les Matchbox précitées. Je précise que je me suis fait avoir en faisant plusieurs achats simultanés, ce qui a été largement compensé par les prix  (moins de 3 euros la boite )mais surtout par le fait qu'on trouve une floppée de chariots de toutes sortes dans cette seconde gamme (toujours aux enchères, avec le terme "horse drawn" dans la rubrique jeux,jouet...). le gros plus, c'est que chaque véhicule est souvent livré avec une petite grappe de figurines en plastique... à l'échelle du 28/30 mm( bien présentées ici: http://samsminisworld.blogspot.fr/2013/05/review-9-lledo-models-days-gone-with.html).
Du coup, j'ai peint ce qui me semblait utile pour limiter l'aspect jouet, donc les chevaux et les conducteurs; La gravure est sommaire mais c'est vite peint, et vite mis en place. Les petits chariots ajoutent un vrai plus visuel pour un investissement vraiment minime.Attention, toutefois, certains sont vraiment trop petits (les véhicules de transport de passagers par exemple sont plus au 1/72)


 La troisième source, est une opportunité d'acquérir pour presque rien , des modèles au 1/43 de la collection Tintin des éditions Atlas. J'ai pu avoir deux Ford T de l'épisode Tintin au Congo. J'en ai laissé une telle qu'elle, par flemme mais aussi pour le clin d'oeil. La seconde a été repeinte, après que j'ai eu découpé les bagages pour fabriquer un socle d'objectif déjà présenté. Ensuite j'ai décapité Tintin et utilisé une tête de commando anglais Warlord games , dotée d'une belle moustache, pour faire un chauffeur parfaitement à l'échelle cette fois.

 La dernière source a été découverte en jetant un coup d'oeil au rayon des jouets de la Foirfouille locale. Je n'ai pas pu résister  quand j'ai vu quelques avions étiquetés 1/48 (sans doute un peu plus grand au final), soldés pour 9 euros. Encore une fois, ça fait l'affaire, même si je pense reprendre la peinture sur celui là, et ajouter un pilote aussi.
Finalement, il est assez simple de garnir une table sur ce thème des années trente. On peut aussi trouver des blindés, des camions, et même des engins agricoles. Le truc qui me manque à présent, c'est un avion plus gros, du style hydravion ou ju52. Les maquettes au 1/48 restent trop fragiles et souvent onéreuses. Mais, la chasse est ouverte.

lundi, février 17, 2014

Pulp alley: Plot points

 Un des principes de base du système est le placement de marqueurs qui serviront de base à l'intrigue (des tables très astucieuses permettent de les définir aléatoirement avant la partie). Ces marqueurs constituent en plus les objectifs et les point de victoires. Les joueurs doivent en prendre le contrôle via des tests de compétences, définis à l'avance, ou de façon aléatoire en tirant une carte sur le deck de fortune, voir jouée depuis la main d'un des adversaires. Plutôt que de me limiter à de simples pions, j'ai pris n peu de temps pour réaliser quelques pions  "en volume" en puisant dans mon stock de figurines:

Le cercueil d'un célèbre archéologue et une vasque "spéciale



Le matériel et les bagages d'un reporter belge  et un coffre égyptien (qui provient, comme la vasque et les parchemins d'un starter Wargods of Aegyptus, une bonne source de petits objets antiques par ailleurs)

  Une pile de parchemin médiévaux et une veuve esseulée



Mise en place du scénario final, l'ouverture d'un portail dimensionnel,  par l’activation des six marqueurs.












vendredi, février 14, 2014

Aplocaplypse 2, Mon avis sur le système Pulp alley.

        Le système Pulp alley se veut simple, réactif et faisant la part belle à l'action sur la table et non dans le livret de règles. Avec un livret de base, étendu  par un autre livret de campagne et un paquet de cartes, le jeu se présente très simplement, l'ensemble des règles ne dépassant pas une trentaine de pages. On y retrouve des principes  connus ( l'appariement des dés, les compétences, compétences, emmêlement des actions...) et aussi des innovations qui ont impact comme la gestion de l'initiative qui peut être gagnée ou perdue en fonction de ce qui se passe sur la table et non selon un ordre pré-établi. Le vrai point fort réside dans la création des bandes qui permet de réellement partir de la figurine que l'on souhaite jouer et de lui élaborer un profil adapté et cohérent (des ajustements seront toutefois nécessaires pour équilibrer le bandes, notamment dans un contexte de campagne avec gain d'expérience, mais rien de bien méchant). De même, il n'existe pas de tableau d'armes, la puissance de feu étant gérée selon un nombre de dés ainsi qu'un nombre de faces (un D8 est plus fort qu'un d6, 2 dés sont plus forts qu'un seuls ...).
 
 Un exemple de league, composée de figurines Copplestone, et Pulp figures, il n'y a que l'embarras du choix!

Bref, c'est fun, rapide et simple à appréhender. Les séquences de jeux peuvent être rythmées par plusieurs choses: les "plots points" (marqueurs d'objectifs, répartis sur la table selon les préconisations du scénarios), l'utilisation des cartes de fortune et des multiples compétences des héros principaux. Par contre, si vous êtes adeptes des jeux à combos trotro puissantes, bah vous n'êtes pas dans le coeur de cible. Par contre, si vous souhaitez mettre en scène ces fabuleux films d'actions de votre jeunesse, c'est le jeu qu'il vous faut.
La contrepartie est qu'il faut avoir pas mal de décors à disposition.

Pour conclure, je dirai que c'est mon coup de coeur du moment , rien de moins:-)

quelques liens:
Le site officiel: http://www.pulpalley.com/
Le forum officiel: http://pulpalley.com/index.php
Une boutique en Europe: www.statuesqueminiatures.co.uk/c/4513058/1/pulp-alley.html
Un site en Français: http://campagnepulpalley.blogspot.fr/
Le site d'Alaric, un camarade de jeu: http://alariccantonain.canalblog.com/

Et quelques images de la campagne:
Un "plot point"  un peu spécial
 Des parchemins à récupérer
 La phase finale, le moment de l'ouverture du portail dimensionnel.



lundi, février 10, 2014

Aplocalypse2- 8 et 9 février 2014: Campagne Pulp Alley: Les temps changent...

Dans le cadre de la convention annuelle de l'AJSM et des 20 faces du jeu, nous avons mis sur pieds une campagne en utilisant le système Pulp Alley. Cette règle méconnue, fort injustement d'ailleurs, est une véritable boite à outils permettant de créer tous les types de profils et de gérer des bandes (nommées ici "leagues") dans un cadre narratif avec gain d'expérience et évolution appropriée.

Le contexte retenu est celui des années trente, juste avant guerre, en mettant en scène un assortiment de sociétés toutes plus occultes et secrètes les unes que les autres. Le but de chacune se résume à découvrir et contrôler un portail dimensionnel qui devait permettre une arrivée massives d'êtres supérieurs et de dominer le monde, rien de moins.
Le bilan du week end est bien entendu excellent. Le système de règles est parfait pour ce genre de  campagnes et je pense qu'une fois les ajustement pris en compte, nous pourrons le réutiliser dans d'autres contextes.
Place aux images:
Les forces en présence:
Des anglais
 Des cultistes aliens encapuchonnés
 Des bandits chinois de la triade Wo
 Des allemands
 Des russes de l'ordre des filles du scorpion
Et d'autres, sky rangers américain, morts vivants et vampires allemands, cultistes de l'ordre du soleil noir...
Bref, de quoi donner lieu à de belles empoignades...

Les lieux:
 Une ville industrielle de Russie

 Un village du Sud-Ouest de la France
 Une grande ville occidentale (Paris, Londres, New York, selon les factions et les scénarios)
 Un site archéologique dans le désert
 Prague
Une jungle en Afrique tropicale

La suite ces prochains jours

jeudi, novembre 07, 2013

Reprise en douceur, Warhammer V8


J'ai recommencé à jouer à Warhammer ces derniers temps, non pas à cause de ses règles ni de la politique de son éditeur, mais juste pour jouer avec mes plus anciens complices de hobby. Le"GW bashing" ambiant ne me pousse pas à faire de la promo pour cette marque, néanmoins, je ne résisté pas à l'envie d'étaler la puissance d'une partie ma horde verte, remise au gout du jour ces derniers temps. Le seigneur sur vouivre, tout juste terminé, avait été commencé en 1997.